RGPD et HR : une réponse à vos questions (1)

Le 25 mai, il n’y aura plus d’échappatoire : le nouveau règlement européen sur la protection des données ou RGPD entre en fonction. Ceci a également un fort impact sur les RH. Tout n’est pas encore clair pour vous ? Nous avons posé des questions fréquentes à l’avocat Stefan Nerinckx de Fieldfisher, un spécialiste en droit du travail.

Vous retrouvez les réponses de Stefan dans 3 articles séparés. Ceci est la première partie.

Dois-je être tout à fait en conformité avec le RGPD le 25 mai, ou est-ce suffisant de présenter un plan d’action.

 

  

Que dois-je comprendre par “données personnelles” dans le contexte du RGPD ?

 

 

Que doit-il concrètement se passer au niveau des RH ?

 

Date de publication : 22 mai 2018. Ce que Stefan Nerinckx partage dans ces vidéos sur les RH et le RPGD ne peut être considéré comme un conseil juridique.


Nous sommes prêts

Depuis l’été 2016 déjà, des collègues des départements Légal et IT collaborent à préparer notre organisation au RGPD. Ils reçoivent pour cela l’aide de nombreux collègues d’autres départements. 

Dans le groupe Randstad, auquel Tempo-Team appartient, a été nommé un Data Protection Officer.

Celui-ci veille à ce que l’on respecte la législation du RGPD et a lancé un audit légal : quelles données utilisons-nous et à quelles fins ? Il a donc dialogué avec différentes divisions. Le Data Protection Officer vérifie aussi si nos partenaires externes peuvent apporter suffisamment de garanties RGPD, et contrôle les contrats avec les tiers.

L’IT s’assure que nous puissions protéger au mieux nos systèmes IT au moyen de différentes solutions techniques. Nos clients ne courent aucun risque lors du transfert de leurs données des bureaux d’intérim Tempo-Team vers leurs systèmes.

Parmi nos collègues nous avons formé un certain nombre d’experts RGPD. Tous nos consultants et d’autres collaborateurs qui ont un contact direct avec les clients, suivent une session spécifique à ce sujet. Les experts vont les initier aux détails. Ainsi, nous sommes tous bien au courant du RGPD.

Après le 25 mai, tous nos départements au sein de l’organisation vont continuer à collaborer sur le RGPD. En outre nous allons aussi faire des auto-évaluations, et un auditeur indépendant viendra nous contrôler chaque année.

>> Ne manquez pas la suite :

Consentement et RGPD : quand puis-je me baser sur “l’intérêt légitime” ?

Dans le contexte du RGPD : qu’en est-il des gens qui quittent l’entreprise mais qui apparaissent dans un film d’entreprise ?

- En tant qu’employeur, puis-je placer des caméras dans la cantine ou sur le lieu de travail comme je le souhaite ? 

Vers d'autres articles

Mieux travailler, Réflexions et tendances, Pratiques

Les employés comme les employeurs estiment que travailler jusqu’à 67 ans n’est pas réaliste. Pourtant, on voit peu d’action aujourd’hui. Nous proposons des points d’amélioration concrets.

Mieux travailler, Réflexions et tendances, Pratiques

Les employés comme les employeurs estiment que travailler jusqu’à 67 ans n’est pas réaliste. Pourtant, on voit peu d’action aujourd’hui. Nous proposons des points d’amélioration concrets.
en savoir plus

Mieux travailler, Pratiques

“L’idéal serait d’avoir des collègues en prévention qui puissent repérer les premiers signes d’un stress prolongé. Ils pourraient même devenir des interlocuteurs et avoir leur mot à dire dans la po...

Mieux travailler, Pratiques

“L’idéal serait d’avoir des collègues en prévention qui puissent repérer les premiers signes d’un stress prolongé. Ils pourraient même devenir des interlocuteurs et avoir leur mot à dire dans la po...
en savoir plus

Stratégie HR, Pratiques

Près de la moitié des entreprises dans notre pays ne parviennent pas à pourvoir leurs postes vacants. Bien que la demande d’emplois soit grande, les demandeurs d’emploi ne possèdent souvent pas les...
en savoir plus