Les RH peuvent-elles contribuer à l’entrepreneuriat durable ?

Parmi les jeunes grévistes pour le climat se trouvent sûrement quelques-uns de vos futurs collaborateurs. Et si nous étions face à un tournant sociétal ? Vos RH peuvent-elles et doivent-elles contribuer à rendre votre organisation plus durable ?

« Impliquez tout le monde dans les projets, dès le départ. Dans vos réflexions et votre travail, dépassez le cadre des départements. Et communiquez toujours ouvertement. »

Ces conseils, c’est Lise Conix, Marketing Manager et Sustainability Manager chez Torfs, qui nous les prodigue.

Que signifie le concept d’‘entrepreneuriat durable’ pour Torfs ?

« Continuer comme si de rien était, ce n’est pas une option. Le monde change, et des gens subissent déjà les conséquences de ces changements. Entreprendre avec succès, pour nous, cela implique aussi d’accorder une place centrale à l’humain et au travail durable.  

Nous estimons qu’il est de notre responsabilité sociale d’agir comme une entreprise au grand cœur. Nous voulons former une communauté qui prend soin de ses clients, de ses collaborateurs, de ses actionnaires, de ses fournisseurs et de son environnement de travail. » 

Comment appliquez-vous cela en pratique?

« Nous impliquons tout le monde dans les projets, et dès le départ. À commencer par nos collègues, bien entendu.

Lors de nos journées des collaborateurs, nous les avons d’abord informés sur la mission durable de Torfs. Ensuite, nous avons organisé un brainstorming. Nos collaborateurs ont pu donner leur input, sur base des questions suivantes :

  • Comment notre entreprise peut-elle encore mieux prendre soin de vous, ses collaborateurs ?
  • Comment Torfs peut-elle, et comment pouvez-vous faire un geste pour l’environnement ?
  • Comment pouvons-nous éveiller les consciences de nos clients et les impliquer dans la durabilité ?

Nous invitons également nos fournisseurs et des associations, afin d’écouter leur opinion et leurs suggestions.

Notre plan d’action est en mutation constante

Toutes les idées sont traitées et rassemblées par thème. Ensuite, les résultats des journées des collaborateurs sont présentés, par thème aussi, au management.

Sur base des points d’attention les plus pertinents, par département, nous avons mis au point un plan d’action pour l’avenir.

Notre plan d’action est en mutation constante. De nouvelles idées viennent s’y ajouter jour après jour. » 

Comment les RH peuvent-elles obtenir un impact maximal ?

« En impliquant les collègues dès le début des plans. Et en communiquant ouvertement sur la place qu’occupe la durabilité dans la culture d’entreprise. 

Si notre mission est portée par les collaborateurs, elle sera d’autant plus crédible et elle fera partie de notre culture

Si les collaborateurs sont partants, nous faisons passer le message auprès des clients. Il est primordial que notre mission soit portée par nos collaborateurs. Elle sera d’autant plus crédible, comme une part de notre culture. Ce n’est que de cette façon qu’ils deviennent des ambassadeurs de notre politique.

Chez nous, les RH ne font pas bande à part. Nous avons notre propre cellule durabilité. Chaque département est d’ailleurs obligé de choisir un-e responsable durabilité. » 

Donnez-nous quelques exemples d’initiatives durables

« À chaque rénovation de magasin, les collaborateurs peuvent récupérer du matériel. Ces rénovations ont lieu tous les 6 ans, et les actions de récup remportent toujours un succès incroyable. Certaines associations y participent également. Cela nous permet d’épargner des coûts de démontage énormes, tout en aidant d’autres. 

Nous proposons des achats groupés durables à nos collaborateurs, par exemple pour des contrats d’énergie verte ou encore de l’éclairage LED. 

Nous avons nos propres abeilles, au siège : elles occupent un coin du parking. Les collaborateurs peuvent ainsi profiter d’un miel délicieux. Et la flore s’en porte mieux. 

Notre politique de mobilité inclut la possibilité d’un leasing de vélo.

Et au lieu de bouteilles en plastique, nos collègues des magasins utilisent aujourd’hui leurs Chilli Bottles. » 

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises qui veulent démarrer une politique de RSE ?

« Veillez à relier la durabilité à la mission générale de votre organisation. La durabilité doit dépasser le cadre des départements. Il faut décloisonner les idées. Rassemblez tout le monde. Qui est engagé ? Qui peut se charger de quoi ?

La durabilité doit dépasser le cadre des départements

Brainstormez ensemble autour de différents thèmes, afin de générer un maximum d’idées. Trouvez un équilibre entre les gains rapides pour l’implication et la conscientisation, et les projets à plus long terme. »

Vers d'autres articles

Mieux travailler, Pratiques

Le plaisir que nous prenons au travail influence grandement notre bonheur. D’après notre étude, dans notre pays, les collaborateurs n’accordent pas de note digne d’une ‘distinction’ à leur bonheur ...

Mieux travailler, Pratiques

Le plaisir que nous prenons au travail influence grandement notre bonheur. D’après notre étude, dans notre pays, les collaborateurs n’accordent pas de note digne d’une ‘distinction’ à leur bonheur ...
en savoir plus

Bonnes pratiques, Pratiques

Recruter en temps de pénurie ? Cela exige une approche créative. Comment nous aidons nos clients dans cette mission ? Voici quelques-uns de leurs défis, et nos réponses.

Bonnes pratiques, Pratiques

Recruter en temps de pénurie ? Cela exige une approche créative. Comment nous aidons nos clients dans cette mission ? Voici quelques-uns de leurs défis, et nos réponses.
en savoir plus

Bonnes pratiques, Pratiques, Réflexions et tendances

Parmi les jeunes grévistes pour le climat se trouvent sûrement quelques-uns de vos futurs collaborateurs. Et si nous étions face à un tournant sociétal ? Vos RH peuvent-elles et doivent-elles contr...
en savoir plus