Comment convaincre vos candidats de vous choisir ?

Ce que vous faites en tant qu’organisation, comment et pourquoi. C’est à ces 3 niveaux qu’un talent vous choisit et décide de rester - ou pas. Votre organisation aussi peut aussi répondre à ces trois questions, quelle que soit sa taille, pour renforcer le recrutement et la rétention.

Quoi, comment et pourquoi : simple ?

En fait, vos efforts de recrutement et de rétention se font à 3 niveaux différents.

Vous pouvez convaincre les gens avec des facteurs d’attraction conventionnels : le quoi de votre organisation. Simplement : soins, IT, production de fenêtres, R&D dans le pharma, réparer des voitures…

Parfois, c’est déjà suffisamment particulier pour attirer les talents, mais parfois pas.

Mais n’utilisez que votre ‘quoi’ comme facteur d’attraction, et vous entrez dans une enchère contre les concurrents qui sont dans le même domaine. C’est dans cette phase que se déroule la Guerre des Talents dans notre pays à l’heure actuelle, selon notre RED Report.



Et donc typiquement, on a recours au salaire et aux avantages extralégaux pour lier les gens à notre entreprise Cependant, c’est une course aux euros dans laquelle les employeurs ne se distinguent pas les uns des autres.

Mais alors, comment faire ?

Mais. Comment vous faites ce que vous faites en tant qu’organisation, peut vraiment être un facteur de différenciation.

Le retail en est un excellent exemple. Une rue commerçante possède de nombreux magasins de vêtements, mais il n’y en a pas deux pareils. Et tout comme les consommateurs n’entrent pas comme cela dans n’importe quelle enseigne, travailler pour une marque de vêtement plutôt qu’une autre n’est pas pareil.

Par exemple : le candidat veut-il vendre des vêtements pour une grande multinationale, ou bien des vêtements de marques belges dans un plus petit magasin de niche ?


Si le magasin de niche belge joue sur sa spécialisation durant le recrutement, il va attirer des gens qui choisissent consciemment ce comment. On sent tout de suite que les chances de faire un bon matching seront plus grandes, et la rétention probablement aussi.

C’est sur votre ‘comment” qu’il faut jouer quand vous mettez votre organisation sur le marché en tant qu’employeur. 

Le ‘comment’ aussi peut -être copié

Malheureusement, si l’on peut dire, il y a beaucoup plus de magasins qui se concentrent sur les marques belges. Et il y a beaucoup plus d’entreprises qui ont une approche, un “comment” similaire aux vôtres ; et même si ce n’est pas encore la cas, ça n’est pas si difficile à mettre en place à terme.

Alors, pourquoi votre organisation existe-t-elle réellement ?

Si vous pouvez répondre fondamentalement à cette question, vous avez
une raison unique d’attirer et de garder les gens, et, plus encore, votre matching sera optimal..

Exemple classique : Coolblue. Il y a de nombreux magasins en ligne qui évaluent et vendent des produits technologiques (quoi.) Comment le font-ils chez Coolblue ? Avec d’excellents avis utilisateurs, des conseils, et un service efficace (comment).

Mais pourquoi Coolblue existe-t-il ?

‘Tout pour un sourire’ dit leur slogan. Ils ont une approche tellement orientée client et conviviale, qu’acheter chez eux vous fait sourire. C’est ce qu’ils veulent : ce sourire, rendre les gens heureux. Et ils sont tellement forts en la matière qu’ils n’ont pas besoin d’être les moins chers.

Vous sentez aussi tout de suite quel genre de personne ils cherchent en tant qu’organisation, comment un entretien d’embauche se déroulerait : leur mission est simple, claire et évidente. Et inspirante.

Autre exemple :

Pourquoi ?
Nous croyons que la réutilisation des matières premières et le design durable rendent notre monde meilleur et plus beau.

Comment ?
C’est pour cela que nous ne vendons que de beaux produits de design fabriqués avec des matériaux 100% recyclés.

Quoi ? 
Ce sont des objets de tous les jours comme des chaises, tables, des sacs et des vases ou des ustensiles de cuisine.

Imaginez-vous un entretien avec un candidat. Et vous commencez avec la question du quoi:

“Chez nous vous vendez des objets du quotidien pour la maison. Ils sont beaux, et ils sont faits de matériaux recyclés. Car nous croyons qu’en recyclant, nous rendons notre monde plus beau.”

Ou vous commencez avec le pourquoi :

“Nous rendons le monde meilleur grâce à un recyclage conséquent et à un design durable. Nous montrons qu’il est possible de travailler de manière circulaire avec les matières premières, jusque dans les objets que nous utilisons tous les jours. Ce sont les choses que nous vendons, pour faire joliment la différence tous les jours, partout, dans les maisons.”

Quelle histoire mettriez-vous plutôt sur la page d’accueil de votre site web de recrutement ? Votre ‘pourquoi’ est plus évident, plus différencient et plus attirant, car vraiment attirant.

Inspiration et direction

Cet exemple est une application du ‘pourquoi’ au recrutement. Mais si la réponse à cette question est correcte, c’est la boussole pour toutes les décisions que vous prenez, pour la communication interne, et la base du processus de changement.

Dans l’exemple ci-dessus, cela pourrait être la base d’une politique de mobilité progressive, la manière dont vous mettez en place le jobcrafting, la formation et le design durable des carrières.

En résumé, avec votre ‘pourquoi’ comme point de départ :

  • vous pouvez élaborer un processus de recrutement et de rétention unique
    qui vous distingue vraiment de vos concurrents
  • vous avez une boussole pour la communication interne et externe,
    vous soutenez également en interne les décisions et les changements

Au travail ?

La voix principale dans la recherche du Pourquoi d’une organisation est aujourd’hui celle de Simon Sinek.

Si vous voulez approfondir la question et cherchez un guide pratique, son site web et son récent livre sont un excellent point de départ .

Si vous voulez concrètement actualiser et rafraîchir votre recrutement, la méthode du design thinking est tout à fait adaptée. Vous pouvez l’appliquer à chaque étape de votre cycle de talent.

Vers d'autres articles

Mieux travailler, Réflexions et tendances, Pratiques

Les employés comme les employeurs estiment que travailler jusqu’à 67 ans n’est pas réaliste. Pourtant, on voit peu d’action aujourd’hui. Nous proposons des points d’amélioration concrets.

Mieux travailler, Réflexions et tendances, Pratiques

Les employés comme les employeurs estiment que travailler jusqu’à 67 ans n’est pas réaliste. Pourtant, on voit peu d’action aujourd’hui. Nous proposons des points d’amélioration concrets.
en savoir plus

Mieux travailler, Pratiques

“L’idéal serait d’avoir des collègues en prévention qui puissent repérer les premiers signes d’un stress prolongé. Ils pourraient même devenir des interlocuteurs et avoir leur mot à dire dans la po...

Mieux travailler, Pratiques

“L’idéal serait d’avoir des collègues en prévention qui puissent repérer les premiers signes d’un stress prolongé. Ils pourraient même devenir des interlocuteurs et avoir leur mot à dire dans la po...
en savoir plus

Stratégie HR, Pratiques

Près de la moitié des entreprises dans notre pays ne parviennent pas à pourvoir leurs postes vacants. Bien que la demande d’emplois soit grande, les demandeurs d’emploi ne possèdent souvent pas les...
en savoir plus