Offboarding : la puissance du boomerang

Voir des personnes compétentes quitter une entreprise n’est pas une partie de plaisir. Au vu de la pénurie qui frappe actuellement le marché du travail, vous préféreriez les réintégrer sans tarder. Mais comment laisser la porte entrouverte ? Grâce à un offboarding bien pensé. Nous vous expliquons comment vous y prendre.

Environ 1 employé sur 2 envisage de changer d’emploi. Telle est la réalité décrite par notre RED Report 2019. Une mauvaise nouvelle quand on sait qu’il est très difficile de trouver les bonnes personnes sur le marché du travail actuel.

Il est donc préférable que vos employés compétents ne partent pas. Mais si cela venait à arriver, vous aimeriez qu’ils gardent un sentiment positif à l’égard de votre entreprise. Si vous faites d’eux des ambassadeurs, ils pourront vous aider à recruter des candidats, voire faire machine arrière.

Il est donc tout aussi important de se séparer en bons termes de ces talents appréciés que d’accueillir les nouvelles recrues à bras ouvertsLa première étape cruciale de l’offboarding est de conserver un lien avec les talents après leur départ.

L’entretien de sortie : appréciation et feedback

Vous souhaitez laisser une bonne impression en tant qu’entreprise ? Veillez donc à ce que tous les aspects pratiques soient correctement pris en charge avant le départ de l’employé. Prenez ensuite du temps pour un entretien de sortie chaleureux. Dans les grandes entreprises, c’est le département des RH qui s’en charge. Dans les PME, cette tâche peut revenir au dirigeant ou au supérieur de l’employé.

Profitez de cet entretien de sortie pour exprimer votre gratitude envers le collaborateur sur le départ et pour obtenir son avis sur votre entreprise. Demandez-lui pourquoi il/elle s’en va, ce qui fonctionne et ce qui doit être amélioré.

« Pourquoi partez-vous ? Qu’est-ce qui fonctionne, qu’est-ce qui doit être amélioré ? » Ce feedback vous permettra de corriger la situation.

Vous pourrez ainsi exposer et résoudre les points problématiques. Peut-être le stress est-il un facteur récurrent. Il est en outre possible que la nature du travail, le style de management ou la culture de l’entreprise ne réponde pas aux attentes. L’heure est venue d’agir et d’affiner votre politique de rétention. Clôturez l’entretien sur une note positive et souhaitez une bonne continuation à votre futur ancien employé.

De supporter à recruteur

L’offboarding efficace ne s’arrête pas au départ des talents de votre entreprise. Comment faire pour qu’ils vous soutiennent ? Il est conseillé de voir vos anciens collaborateurs comme des alumni, de conserver un lien en ligne avec eux, voire de créer une communauté afin de proposer des activités de réseau.

Les talents resteront ainsi informés de vos ambitions, de vos projets et de vos offres d’emploi, et pourront partager leurs connaissances (qu’ils ont acquises entretemps) avec vous. Vu sous cet angle, l’offboarding est un type de gestion des talents à part entière.

Grâce à l’offboarding, les professionnels compétents partagent leurs connaissances avec vous. Vu sous cet angle, l’offboarding est un type de gestion des talents à part entière.

Les alumni connaissent votre entreprise dans les moindres détails et sont donc bien placés pour vous amener de nouveaux talents. De supporter à recruteur, il n’y a qu’un pas.

L’effet boomerang

L’herbe a toujours l’air plus verte ailleurs ? Un offboarding bien pensé peut ramener les talents de l’autre côté de la clôture, là où votre entreprise se trouve. Steve Jobs a été l’un des employés boomerang les plus célèbres d’Apple. Et nous savons tous où cela a mené l’entreprise.

C’est un fait : que ce soit par e-mail, via une application ou un réseau social, maintenir le contact est une technique qui a fait ses preuves. Un conseil pour ajouter une touche personnelle ? Effectuez le suivi de vos canaux digitaux grâce à l’analytique.

 

Vers d'autres articles

Bonnes pratiques, Pratiques, Réflexions et tendances

Parmi les jeunes grévistes pour le climat se trouvent sûrement quelques-uns de vos futurs collaborateurs. Et si nous étions face à un tournant sociétal ? Vos RH peuvent-elles et doivent-elles contr...

Bonnes pratiques, Pratiques, Réflexions et tendances

Parmi les jeunes grévistes pour le climat se trouvent sûrement quelques-uns de vos futurs collaborateurs. Et si nous étions face à un tournant sociétal ? Vos RH peuvent-elles et doivent-elles contr...
en savoir plus

Mieux travailler, Stratégie HR, Pratiques

Vous voulez des collaborateurs satisfaits et impliqués ? Alors soignez votre communication interne. Quels canaux utiliser pour bien atteindre tout le monde ? Y compris vos effectifs décentralisés ?...

Mieux travailler, Stratégie HR, Pratiques

Vous voulez des collaborateurs satisfaits et impliqués ? Alors soignez votre communication interne. Quels canaux utiliser pour bien atteindre tout le monde ? Y compris vos effectifs décentralisés ?...
en savoir plus

Mieux travailler, Réflexions et tendances, Pratiques

La génération Y est incroyablement exigeante. La génération X est prête à tout pour faire carrière. Les babyboomers sont conservateurs. Faits ou préjugés ?
en savoir plus