Le Nouveau Travail en pratique, aujourd’hui

Feedback informel, réseautage, équipes autogérées, fluency - tout ça, c’est le Nouveau Travail. Nous vous proposons un état des lieux, mais aussi des conseils pratiques.

Le Nouveau Travail ? Avant, on l’évoquait surtout dans le cadre de l’alternance entre travail au bureau et télétravail. Aujourd’hui, ce terme englobe bien plus de choses. Il fait référence à toute forme de travail ou de collaboration différente pour faire face aux nouveaux défis qui se posent.

Et des défis, il n’en manque pas : âge de la retraite retardé, gestion de la pression, préservation de l’équilibre travail-vie privée, affûtage des forces innovantes...

Toutes ces nouvelles formes que prend le Nouveau Travail, nous les rassemblons ici. Et nous vous offrons quelques idées et conseils qui vous aideront à vérifier si et comment il pourrait prendre forme chez vous.

Apprendre et s’adapter en permanence

La résilience de votre organisation repose en partie sur la capacité de vos collaborateurs à acquérir de nouvelles connaissances. Mais l’apprentissage à l’ancienne, ‘en classe,’ ne semble plus le plus optimal.

C’est surtout vrai pour les digital natives. Mais se pose alors la question de la fracture numérique. Comment y remédier ?

Créez un cadre pour la formation, mais autant que possible, laissez vos collaborateurs déterminer eux-mêmes leurs moments d’apprentissage. Limitez les séances collectives et misez plutôt sur un apprentissage modulaire en ligne. Stimulez le feedback et le partage des connaissances.

Le Nouveau Travail favorise le feedback constructif et informel, y compris à la machine à café

Feedback : constructif et permanent

Le feedback contribue énormément à l’apprentissage. Quand on reçoit régulièrement un feedback constructif, on se sent mieux dans sa peau et on travaille mieux.

Inscrivez le classique entretien d’évaluation dans une véritable culture du feedback. Beaucoup de sujets deviennent ainsi plus faciles à aborder. Le meilleur moment pour une bonne discussion ? Toujours !

Les nombreux atouts du réseautage

Le réseautage, ça s’apprend. Et c’est une bonne nouvelle, car il est bénéfique à votre organisation. En effet, votre recrutement peut se trouver renforcé par le réseautage informel - en bref, la vie sociale - de vos collaborateurs. Le réseautage peut également agir comme une véritable source d’inspiration et de connaissance, ce qui ne fait que renforcer votre pouvoir d’innovation. 

Enfin, le réseautage interne, cela signifie aussi que vous pouvez collaborer à certains projets en communautés temporaires. Leur composition différera en fonction de l’objectif. 

Le réseautage informel renforce votre organisation de plusieurs manières

Équipes autogérées

Octroyer plus d’autonomie à votre personnel, cela peut également se faire au niveau de l’équipe. La tendance des équipes autogérées le confirme. Si elles sont bien encadrées et que l’autonomie est bien dosée, ce fonctionnement contribue à de meilleures prestations et un personnel plus heureux.

Mobilité interne

La mobilité interne constitue un solide atout pour vos politiques de recrutement et de rétention, surtout quand il s’agit de garder les collaborateurs expérimentés. Dans ce cadre, l’évolution semble logique ; mais si votre collègue évoluait vers un poste pour lequel il ou elle n’a que peu ou pas d’expérience ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, cela pourrait (très bien) fonctionner.

Chez Decathlon Belgique, ils ont opté pour une structure très horizontale et ils en cueillent les fruits. Mais il faut savoir qu’une approche de ‘mobilité interne pour chacun’, cela transforme votre ADN et votre culture d’entreprise.

Bien dans sa peau, bien dans son job

Toujours plus d’entreprises investissent dans le bien-être de leur personnel, et à juste titre. Mais comment s’y prendre, concrètement ?

La base, c’est d’accorder plus d’autonomie et de responsabilité : deux éléments qui rendent vraiment plus heureux. Il y a aussi l’appréciation, la participation et le feedback. Bien sûr, cela implique un changement culturel de la part du management vers plus de confiance, mais aussi de vulnérabilité. Les RH deviennent ainsi le partenaire bonheur de la direction.

Autres paramètres qui peuvent aider : un lieu de travail agréablement aménagé, avec des espaces adaptés à différentes sortes de jobs, sans oublier un coup de pouce pour adopter un style de vie plus sain. N’hésitez pas à jeter un œil dans les coulisses de notre siège.

La fluency fonctionne mieux quand les gens peuvent déterminer eux-mêmes dans quelle mesure ils laissent travail et vie privée s’entremêler

Fluency, le nouvel équilibre

Aujourd’hui, travail et vie privée s’entremêlent. N’allez pas croire pour autant qu’il faut faciliter à tout prix cette tendance pour le bonheur de votre personnel. Les études sont plus nuancées.

En réalité, le fluency semblerait mieux fonctionner lorsque les gens peuvent déterminer eux-mêmes dans quelle mesure ils laissent travail et vie privée s’entremêler. Le télétravail ? C’est possible, même pour les PME, moyennant un cadre clair.

Au bureau aussi, vous pouvez faciliter le passage d’une tâche à l’autre pour les gens.

Vous pouvez également adapter le fluency à la phase de vie dans laquelle se trouvent vos collaborateurs. Ils ont à la maison des personnes qui dépendent de leurs soins, des enfants par exemple ? Certaines mesures adaptées peuvent grandement leur faciliter la vie et leur éviter l’épuisement, au pire des cas.

Dans le Nouveau Travail, l’interaction entre les collègues est primordiale. Nouveaux modes de travail ou pas, cette interaction reste essentielle pour la santé de votre organisation.

Au final, le défi consiste à trouver un équilibre entre la collaboration à travers des outils numériques et les contacts face à face.

Et qu’en est-il de la satisfaction des RH ?

Et vous-mêmes, les responsables RH : comment préserver votre équilibre ? Écoutez notre coach d’entreprise, qui vous propose quelques idées et conseils pratiques rafraîchissants.

Vers d'autres articles

Mieux travailler, Réflexions et tendances, Pratiques

La génération Y est incroyablement exigeante. La génération X est prête à tout pour faire carrière. Les babyboomers sont conservateurs. Faits ou préjugés ?

Mieux travailler, Réflexions et tendances, Pratiques

La génération Y est incroyablement exigeante. La génération X est prête à tout pour faire carrière. Les babyboomers sont conservateurs. Faits ou préjugés ?
en savoir plus

Bonnes pratiques, Stratégie HR

Développer une culture d’entreprise passionnante et créatrice de liens, en ces temps de changement et de croissance ? Voilà qui vaut de l’or, dans cette Guerre des Talents. Protime l’a fait, et son...

Bonnes pratiques, Stratégie HR

Développer une culture d’entreprise passionnante et créatrice de liens, en ces temps de changement et de croissance ? Voilà qui vaut de l’or, dans cette Guerre des Talents. Protime l’a fait, et son...
en savoir plus

Mieux travailler, Réflexions et tendances, Pratiques

Les employés comme les employeurs estiment que travailler jusqu’à 67 ans n’est pas réaliste. Pourtant, on voit peu d’action aujourd’hui. Nous proposons des points d’amélioration concrets.
en savoir plus