Plus de plaisir au travail ? Regardez vers le Nord !

Ce n’est pas que le marché du travail soit tout rose dans le Grand Nord. Mais s’agissant du plaisir au travail, force est de constater qu’ils font mieux que nous. Que pouvons-nous apprendre de l’approche Viking ?

Remarquable, non ? Notre étude RED Report sur l’expérience du travail en Belgique montre que le plaisir au travail a diminué chez nous par rapport à l’an dernier.

Jetons un oeil sur nos carrières : 80% de taux d’emploi dans le Grand Nord contre 70% seulement en Belgique. Durée de carrière moyenne de 41 ans en Suède et 32 ans chez nous.

Ajoutez à cela notre score de plaisir au travail en baisse - 6,5 sur 10 - et on a encore l’impression que nous continuons à travailler (plus) longtemps avec moins de plaisir aujourd’hui.

Prendre sa carrière en main

D’autres facteurs entrent en ligne de compte. La gestion du marché du travail et le système des retraites, par exemple.

Dans les pays scandinaves, on intègre une flexibilité plus importante dans les carrières, on travaille davantage sur base de projets et en mode freelance, ce qui génère également plus d’insécurité et de stress. 

Mais cette réalité incite davantage à prendre soi-même en charge sa carrière. Et les Nordiques ont compris - encore plus qu’ici - tout l’art de trouver du plaisir au travail dans les choses simples. (Qui sait, leur sens du design y est peut-être pour quelque chose.) 

 

Les ingrédients du plaisir au travail façon Viking

1. Un environnement “collaboratif”

Pas besoin du superbe décor d’un fjord pour être heureux. Un lieu où il est possible de se concentrer et se concerter en équipe, c’est là que commence le plaisir au travail.

Un bon esprit d’équipe contribue au bien-être individuel. Les travailleurs heureux ont donné la note de 8,1/10 à l’esprit d’équipe, leurs collègues moins heureux seulement 5,7/10, selon notre RED Report.

2. Le bien-être, c’est aussi “ne pas travailler”

4 travailleurs sur 10 disent que leur entreprise investit dans le bien-être. Cela va des activités sportives à des à des collations plus saines à la cafétéria. 

Un politique des pauses bien pensée fait également des merveilles, comme le fika , la pause café à la suédoise. Ralentir un peu et reprendre son souffle. Et plus encore car pendant cette pause avec des collègues, loin des téléphones portables, on obtient souvent les meilleures idées !

Et bien évidemment l’espace nécessaire pour la famille et les amis, ce que, avec un cadre défini pour le fluency, chacun peut adapter à sa propre situation.

3. Développement personnel

Une offre de formation variée et un accompagnement de carrière sont des facteurs clés du bonheur. Avoir des opportunités et des possibilités d’évolution au sein de l’entreprise ont un effet stimulant. Offrir la bonne formation aux gens s’inscrit même dans un cadre de recrutement.

Et la nouvelle génération ? Elle cherche surtout à savoir, dans le cadre défini, où elle veut aller et comment.

Le plaisir est une denrée rare

Les travailleurs heureux sont plus productifs et ont une carrière plus durable - point. Pas un luxe, en ces temps de pénurie. 

Et chez Tempo Team, comment nous y prenons-nous ? En travaillant jour après jour à un environnement de travail dynamique et agréable.