Plus de plaisir au travail ? Cela passe par un trèfle à quatre feuilles

Le plaisir que nous prenons au travail influence grandement notre bonheur. D’après notre étude, dans notre pays, les collaborateurs n’accordent pas de note digne d’une ‘distinction’ à leur bonheur professionnel. Et votre personnel ? Comment vous assurer que leur score de bonheur soit plus élevé ?

D’après notre RED Report, dans notre pays, un collaborateur moyen accorde un score de 6,5 sur 10 à son bonheur professionnel. Il y a quelques années encore, ce chiffre était plus élevé.

Le bonheur au travail n’est pas un objectif facilement mesurable. Pourtant, nous voyons assez clairement comment favoriser le bonheur professionnel.

En ce qui concerne le ‘job’ en soi, il s’agit d’un trèfle à quatre feuilles : autonomie, participation, appréciation et responsabilité.

1. Autonomie : la confiance est le maître mot

D’un côté, le management souhaite garder un certain contrôle. De l’autre, accorder plus d’autonomie peut être libérateur pour les gens, avec une influence spectaculaire sur leur plaisir au travail.

Surtout, allez-y pas à pas. Par exemple, examinez l’intérêt du fonctionnement en équipes autogérées. Testez d’abord cette approche avec une petite équipe, sur un projet bien choisi et avec des personnes qui se portent volontaires avec enthousiasme.

2. La participation, grâce au feedback informel

Vous accordez plus d’autonomie à vos collaborateurs ? Ne les lâchez pas complètement et vérifiez régulièrement leur bien-être. Dans une culture de feedback, cela peut se faire à tout moment, et pas seulement pendant les formels et redoutés entretiens d’évaluation.

3. Appréciation : perspectives d’avenir ?

Vos collaborateurs ont besoin de perspectives. Notre recherche révèle qu’ils considèrent l’avenir moins positivement quand vous manquez de talents frais. En ces temps de pénurie, voilà un chantier non négligeable

Offrir des perspectives, c’est montrer votre appréciation des talents dont vous disposez déjà. Quels parcours prévoyez-vous pour les starters, pour votre personnel en milieu de carrière ? L’accompagnement de carrière est essentiel pour renforcer le bien-être, et dès lors la rétention.

4. Responsabilité partagée

Plus que jamais, la limite entre sphère privée et travail est floue. Ce ‘fluency’ fonctionne au mieux quand vos collaborateurs peuvent déterminer eux-mêmes dans quelle mesure ils mêlent travail et vie privée.

Il s’agit d’accorder de la confiance, tout en fixant un cadre clair. Pour la disponibilité en cas de télétravail, par exemple. Expliquez à vos collaborateurs les possibilités et les limites dans votre organisation.

Bien sûr, le plaisir au travail reste une quête du quotidien, pour chacun d’entre nous. Sachez en tout cas que les entreprises qui trouvent la bonne recette sont celles où on y réfléchit tous ensemble, dans un climat de confiance mutuelle.

D’autres facteurs sont déterminants pour le plaisir que vos collaborateurs prennent à venir travailler. Les collègues et l’ambiance, par exemple, jouent un rôle primordial. Là aussi, vous pouvez encourager une bonne entente. Investissez dans des lieux informels de discussion, d’échange, mais aussi de détente autour d’un café.