Marque ton job de ton empreinte

Le job idéal, c’est comme le partenaire idéal. Tu peux chercher très longtemps le match idéal ou tu peux essayer de façonner un peu mieux un match correct. Tu aimerais contribuer à modeler ton ensemble de tâches et à ajouter ta touche personnelle au contenu de ta fonction ? 6 conseils !

Ton job correspond parfaitement à tes talents et tes préférences ? Alors tu es au bon endroit en termes de plaisir au travail et de satisfaction professionnelle. Mais la perfection est un mot dangereux, tu ferais mieux de poursuivre des rêves réalistes. Parfois, tu as des chouettes collègues et un salaire confortable, mais les défis te manquent. Parfois, tu aimes ton boulot, mais les brimades ou les embouteillages quotidiens te minent. Dois-tu t’accrocher encore un peu ou résolument claquer la porte ? Bonne nouvelle : il existe une troisième option. En anglais, on appelle ça le jobcrafting.

 

1. Fais des petits pas

Quand tu « modèles » ton propre job, tu prends l’initiative de changer des petites choses. Au lieu de chercher une nouvelle aventure professionnelle, tu donnes une nouvelle dimension au boulot que tu as déjà. C’est un long processus qui se fait par petits pas. Mais peu à peu, tu harmonises mieux ton travail avec ce que tu veux et ce dont tu es capable.  

 

2. Retrousse tes manches !

Si tu veux modeler, mieux vaut te retrousser les manches. Les jobcrafters sont le reflet positif de la génération snowflake. Ils prennent les choses en main. Plutôt que d’attendre, ils créent activement leurs propres opportunités. La première étape consiste à savoir ce que tu veux. Quel aspect de ton boulot te dérange parfois ? C’est le point de départ de ton premier tour de modelage.

 

3. Définis ta mission première

Identifie le petit changement qui ferait la plus grande différence positive pour toi. Cherche dans 4 domaines. Tu veux un changement axé sur les tâches ? Dans ce cas, tu veux par exemple plus de possibilités de faire ce que tu aimes ou ce que tu fais bien. Inversement, il se peut que tu veuilles renoncer à certaines tâches parce ce qu’elles te conviennent moins. Ou peut-être cherches-tu un changement relationnel ? Tu veux peut-être alors plus de contacts avec des collègues expérimentés (pour continuer à apprendre) ou moins de contacts avec des clients difficiles. Le changement mental fait aussi partie des possibilités. Parfois, ta relation avec ton travail s’améliore si tu apprends à le voir sous un autre angle. Pour finir, il y a les changements contextuels. Peut-être veux-tu faire plus (ou moins) de télétravail ou avoir des horaires de travail flexibles ?  

 

4. Fais avancer les choses

Dès que tu sais dans quel domaine tu veux « modeler », parles-en avec ton supérieur. Tu découvriras ainsi ce qui est possible ou non. Essaie de trouver le bon ton en soulignant ton état d’esprit positif : tu es généralement satisfait(e) de ton travail et tu t’efforces de faire de petites améliorations. Mets toute ton intelligence sociale à profit ! Il faut un peu de courage pour entamer cette conversation, mais si tout se passe bien, cela boostera ta confiance en toi !

 

5. Sois patient(e)

Le modelage est un pétrissage doux du bout des doigts, sans couteau émoussé ni lourd marteau. N’attends donc pas de miracle de ce premier entretien. Pourtant, un changement en déclenche souvent un autre. Comme tu as plus de contacts avec un collègue, tu as peut-être l’occasion de l’aider sur un projet ambitieux ? Ou peut-être te débrouilleras-tu tellement bien comme mentor pour ce starter, qu’encadrer les nouveaux deviendra bientôt ta responsabilité ? N’oublie pas que le jobcrafting ne se limite pas à ajouter ou supprimer quelque chose (tâches, contacts...). Parfois, tes tâches ne changent pas, mais tu peux par exemple suivre une formation pour mieux gérer les clients mécontents. Le côté moins agréable de ton boulot ne disparaît pas, mais tu parviens à mieux le gérer.

 

6. Continue à apprendre

Si tu aimes la variation et que tu veux continuer à progresser au travail, le jobcrafting est fait pour toi. Approfondis le sujet dans le cours en ligne Satisfaction au travail de GoodHabitz, 100 % gratuit pour tous ceux qui sont inscrits chez Tempo-Team. Dans le quatrième chapitre, tu apprendras tout sur le « modelage de ton job ». Car même si les trois quarts du contenu de ta fonction sont fixés, c’est dans le dernier quart que tu peux faire opérer ta magie. Dans une bonne équipe, il y a toujours de la place pour la contribution personnelle de travailleurs énergiques et de penseurs positifs !


PS : À quel point ces offres d’emploi sont-elle malléables et vaut-il mieux montrer ses émotions au travail ?

 

Collègues, Ambiance de travail

Notre culture belge en quelques mots-clés ? Pas très compliqué : frites croustillantes, football de qualité et Atomium... Ou bon chocolat, reine Mathilde et peintres surréalistes. Mais parviendrais...

Collègues, Ambiance de travail

Notre culture belge en quelques mots-clés ? Pas très compliqué : frites croustillantes, football de qualité et Atomium... Ou bon chocolat, reine Mathilde et peintres surréalistes. Mais parviendrais...
en savoir plus

Collègues, GoodHabitz, Trucs & astuces, Ambiance de travail

Il y a de fortes chances que tu travailles avec des collègues d’autres cultures. La diversité est de plus en plus présente dans notre société. C’est un enrichissement, disent les optimistes. Et ils...

Collègues, GoodHabitz, Trucs & astuces, Ambiance de travail

Il y a de fortes chances que tu travailles avec des collègues d’autres cultures. La diversité est de plus en plus présente dans notre société. C’est un enrichissement, disent les optimistes. Et ils...
en savoir plus

Corona, Temps libre, Trucs & astuces

Une bonne compagnie, un peu de soleil et une activité sympa à faire ensemble... Souvent, les meilleures vacances ne coûtent pas grand-chose. Ces 7 escapades gratuites promettent du plaisir sans dép...
en savoir plus