« Coacher les autres, c’est ce que je préfère »

En tant que chef d’équipe chez Albert Heijn, Jolinde (29) en connaît un rayon : « Je reste concentrée, tout en faisant 100 choses en même temps. »


  • Jolinde Hermans, 29 ans
  • Hoegaarden
  • Chef d'équipe chez Albert Heijn à Wemmel

 


À quoi ressemble ta semaine de travail ?

« Nous travaillons 35 heures, réparties sur cinq jours. Je suis à la maison tous les mardis, le samedi une semaine sur deux et le dimanche l’autre semaine. J’ai un horaire relativement fixe, dans lequel j’alterne le tôt et le tard. Je ne suis pas du genre 9 à 5, cela me convient donc très bien. Je préfère faire le tôt. Cela me laisse du temps l’après-midi pour régler certaines choses pour nos transformations ou pour prendre un bain de soleil. C’est appréciable, surtout lors d’un été comme celui-ci ! »

Que fais-tu pendant une journée de travail normale ?

« Deux chargements arrivent au supermarché pendant les heures d’ouverture : le camion avec les produits frais peu avant midi et les denrées non-périssables dans l’après-midi. Le tôt et le tard ne se ressemblent donc pas : nous remplissons la plupart des rayons le matin. Si je fais le tôt, ma journée commence vers 6h. Je dirige alors une équipe de 8 magasiniers et réassortisseurs. Je briefe les nouveaux et mets tout le monde au travail, afin que les produits non-périssables livrées la veille soient placées aux bons endroits dans les bons rayons. La deuxième tournée de réassort commence dès que le frais arrive. Entre-deux, je contrôle les stocks. Nous utilisons des mini-ordinateurs qui indiquent ce que je dois vérifier. Il arrive que des endroits restent vides car les produits ne sont pas arrivés. Je contrôle aussi ce qui reste, je complète les articles bonus, je passe des commandes supplémentaires et je veille à ce que le magasin soit en ordre. »

En quoi le tard diffère-t-il du tôt ?

« Entre 13 et 14 heures, quand l’équipe du tôt s’en va, les rayons sont en principe remplis. Mon équipe du tard est donc plus restreinte, en général 3 personnes. Nous complétons encore quelques rayons et je poursuis mon contrôle des stocks. Dès que le camion avec les denrées non-périssables arrive, elles sont déchargées et triées dans l’entrepôt. Je supervise cela et je fais aussi quelques petites choses par-ci par-là : vérifier que le magasin est en ordre, aider à la caisse aux heures de pointe… La fermeture commence à 19h. Toutes les machines sont-elles bien coupées ? Le planning du lendemain est-il prêt ? Une fois que tout le monde est rentré chez soi, je m’occupe de la procédure de caisse avec un collègue, puis nous mettons tout au coffre. Il ne me reste alors qu’à communiquer le chiffre d’affaires par e-mail pour être prête vers 20h30. »

Que faut-il connaître ou savoir faire pour ce job ?

« Il faut pouvoir rester concentré, tout en faisant 100 choses à la fois. Il est par exemple rare que je puisse faire le contrôle des stocks sans interruption. Il y a toujours des questions des clients et des collaborateurs, des machines qui ont des ratés, des petits incidents qu’il faut résoudre… Heureusement, je suis relativement flexible et résistante au stress. Avant de travaillé ici, j’ai longtemps bossé dans l’horeca. Ce ne fut pas une mauvaise préparation – j’ai appris à y gérer la pression du temps et à garder une vue d’ensemble malgré les interruptions (rires). Un chef d’équipe doit aussi savoir planifier et organiser. Avoir un peu le sens des chiffres et comprendre ce qu’implique la gestion de stock sont également bienvenus. Mais le plus important – et c’est aussi ce que je préfère – c’est la faculté de bien s’entendre avec les gens. »

Pourquoi aimes-tu tant coacher les autres ?

« Nous travaillons toute l’année avec des étudiants jobistes et des nouveaux collègues. De nombreux jeunes – surtout des garçons – font leur contrat d’apprentissage chez nous. Je suis toujours en train de former quelqu’un (rires). Et cela nécessite de la patience. Tout le monde ne comprend pas toujours tout du premier coup. Il y a aussi certaines choses que les gens ne veulent pas entendre, tout l’art consiste alors à continuer à insister tout doucement. Mais lorsqu’on investit du temps dans les gens, on les voit aussi évoluer. Un chef d’équipe peut vraiment faire la différence, surtout avec les garçons sous contrat d’apprentissage. Quand ils arrivent chez nous, ils en ont souvent marre de l’école et sont peu sûrs d’eux. En leur apprenant à travailler, on les voit faire leur chemin – dans leur job et en dehors. J’aime cela. »

Comment as-tu trouvé ce job ?

« J’ai vu une offre d’emploi en ligne et j’ai postulé en avril 2017, via Tempo-Team, au poste de chef d’équipe. J’ai été engagée dans le nouveau magasin de Wemmel, mais pendant les 6 premiers mois, j’ai suivi une formation intensive dans un magasin d’Alost. Albert Heijn offre vraiment un soutien de qualité aux chefs d’équipes et aux directeurs de magasin. Jamais je n’aurais pensé un jour choisir un boulot à 50 kilomètres de mon domicile. Mais j’aime mon travail et je suis sur la route en dehors des heures de pointe. »

À qui conseillerais-tu de postuler pour ce job ?

« Aux jeunes qui ont vraiment envie de travailler, ont le contact facile et cherchent un job dynamique. Un chef d’équipe ne passe pas une demi-journée à son bureau à passer des commandes, il est sans cesse appelé sur le terrain. Il y a toujours un peu de stress dans l’air, mais ça me plaît. Impossible de faire un bore-out ici ! »


PS : Tenté(e) par ce défi ? Postule ici pour un job dans le domaine de retail.

Stress, Ambiance de travail

Tu es ce(tte) collègue irritable face à qui tout le monde marche sur des œufs ? De la fumée sort de tes oreilles plus vite que du couvercle d’une cocotte-minute ? Ces 4 principes t’aideront à être ...

Stress, Ambiance de travail

Tu es ce(tte) collègue irritable face à qui tout le monde marche sur des œufs ? De la fumée sort de tes oreilles plus vite que du couvercle d’une cocotte-minute ? Ces 4 principes t’aideront à être ...
en savoir plus

Trucs & astuces, Ambiance de travail

On te pose tant de questions sur une journée... Le moyen le plus rapide pour en finir est de répondre oui à tout. Mais ta vie finit alors par t’échapper. Il est important de dire non et de t’en ten...

Trucs & astuces, Ambiance de travail

On te pose tant de questions sur une journée... Le moyen le plus rapide pour en finir est de répondre oui à tout. Mais ta vie finit alors par t’échapper. Il est important de dire non et de t’en ten...
en savoir plus

Temps libre, Équillibre travaille/privé

Manger sain quand on travaille en dehors de chez soi ? Cela peut paraître compliqué, mais pas en planifiant et préparant tes repas à l’avance. Les américains appellent ça le batch cooking ou le mea...
en savoir plus