Au secours, je dois donner une présentation ! Voici comment maîtriser ton stress.

Mains moites et genoux qui tremblent lorsque tu dois faire une présentation ? Bonne nouvelle : c’est normal ! Mieux encore : le stress positif t’aide à améliorer tes performances. Qu’en est-il précisément ? Et comment rester maître de tes nerfs ? En suivant nos 3 conseils !

Le stress, c’est chouette ! As-tu déjà vu la formation GoodHabitz, 100 % gratuite pour toute personne inscrite chez Tempo-Team ? D’accord, le titre est un peu trompeur. Mais la formation explique bien la différence entre le stress négatif et le stress positif. Car oui, le stress positif existe ! Notre corps fabrique des hormones de stress qui nous aident dans les situations tendues.

Tu dois postuler (en ligne ou « en vrai »), donner une présentation ou demander une augmentation à ton patron (fonce !) ? Ton corps produit alors du cortisol, l’hormone de stress. Résultat : ta tension augmente, ta respiration et ton rythme cardiaque s’accélèrent, tu ressens une tension musculaire accrue et tu as l’esprit et les sens plus affûtés. Une bonne dose de cortisol te rend alerte, te donne un coup de fouet et t’aide à améliorer tes performances.

 

3 conseils pour garder un état d’esprit positif

Mais comment faire pour que ce stress reste sain ? Deux éléments sont essentiels pour ne pas te transformer en boule de nerfs hystérique.

D’abord, il importe que les épisodes de stress soient passagers et de courte durée. Un peu de stress avant ta présentation de mercredi ? C’est bon. Mais stresser du lundi matin au dimanche soir, c’est problématique et ça risque de finir en burn-out. Savoir prendre le temps de ne rien faire et de vraiment te détendre est crucial pour maintenir un bon niveau d’énergie.

Ensuite, il est important que ton stress ne s’emballe pas. Si tu ressens de l’angoisse ou de la panique, ce n’est plus une tension positive ! Essaie de ne pas réprimer les émotions fortes ou les symptômes du stress, mais cherche plutôt à les gérer en pleine conscience grâce à ces 3 conseils.

 

1. Que faire si… tu ne trouves pas le sommeil à cause de ta présentation du lendemain ?

À ne pas faire – Ne t’énerve pas parce que tu n’arrives pas à dormir. Ne repasse pas ta présentation en boucle dans ta tête et n’imagine pas de scénarios catastrophes.

À faire – Essaie de mettre un nom sur ce que tu ressens. Tes épaules sont tendues ? Ton cœur s’emballe ? C’est possible, et c’est assez normal. Il s’agit de symptômes de stress classiques, donc pas de panique. Concentre-toi plutôt sur ce que tu ressens, ici et maintenant, et surveille ta respiration. Inspire en comptant jusqu’à 3, expire en comptant jusqu’à 5. Et si tu essayais un de ces hypes japonais ? Ça y est, tu dors ? Non ? Jette un coup d’œil à nos autres conseils pour un sommeil réparateur…

 

2. Et si… ta voix tremble lors de la présentation ?

À ne pas faire – Ne t’engage pas dans un flux de pensées négatives, du genre : « Il fallait que ça m’arrive à moi. Mes collègues ne bredouillent jamais. Pourquoi ne puis-je pas avoir l’air détendu et sûr de moi, maintenant que la direction me regarde ? » N’écoute pas ta peur de l’échec ! Ça ne sert à rien d’anticiper d’éventuelles réactions. Reste dans le présent, reste toi-même.

À faire – Considère-toi avec bienveillance. Ta voix tremble ? Et alors ? C’est logique, tu t’exprimes face à un groupe. Essaie, en pleine conscience, de parler plus lentement, avec un timbre plus bas. Tu paraîtras plus calme vis-à-vis de ton public. Et cet état d’esprit positif t’apaisera. D’une pierre, deux coups ! Ta présentation ne doit pas être parfaite pour être réussie. Le perfectionnisme, c’est du passé. Les jobtimistes (comme nous…) préfèrent pimenter le tout d’une bonne dose de plaisir !

 

3. Et si… à l’issue de ta présentation, tu as l’impression que ta tête va exploser ?

À ne pas faire – Évite d’avaler des antidouleurs pour pouvoir t’attaquer au prochain dossier urgent. Avoir toujours la tête dans le guidon n’a rien de bon. Tu as fourni une prestation, ton corps te signale qu’il est fatigué. N’ignore pas ces signaux.

À faire – Il est important de se détendre après un effort. Rigole un bon coup pour calmer tes nerfs en regardant l’une de ces 10 comédies loufoques. Embrasse la Joy Of Missing Out, ressource-toi en prenant une pause ou crée un cocon sans stimuli. Accorde-toi un peu de repos à la fin d’une journée stressante. Ce dossier peut bien attendre demain. Avec des batteries rechargées, tu abattras deux fois plus de travail ! 


PS : Envie d’en savoir plus sur la pleine conscience ? Suis la formation en ligne GoodHabitz à ton propre rythme. Elle est 100 % gratuite si tu es inscrit(e) chez Tempo-Team. Ceci dit, il y a plus qu’assez d’offres d’emploi pour lesquelles tu ne devras jamais donner de présentation. 😊